top of page

Mauvaise nouvelle pour les propriétaires de passoires énergétiques ?

Une opportunité à double tranchant


Dans un contexte où les annonces gouvernementales promettent de soutenir la transition énergétique des logements français, une récente modification des aides à la rénovation énergétique soulève des interrogations. Prolongeant les subventions pour l'installation de pompes à chaleur (PAC) jusqu'à fin 2024 et réintroduisant la possibilité d'un geste d'isolation, ces mesures visent à encourager l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments. Mais, pour les propriétaires de passoires énergétiques, est-ce vraiment une bonne nouvelle ?



Jean-François votre Co constructeur d'économies d'énergie

Je vous accompagne dans vos économies d’énergie !

Jean-François Forêt,

  • Co-Constructeur d’Économies d’Energie et Désigner énergétique®

  • Plus de 15 ans d’expertise dans les économies d’énergie et la rénovation énergétique auprès des particuliers.



Salle hors sac sans chauffage

Pourquoi c'est une mauvaise nouvelle ?

À première vue, ces aides semblent bénéfiques, offrant une voie vers une consommation énergétique réduite et un confort amélioré. Cependant, elles attirent également l'attention sur les risques liés à la précipitation dans la mise en œuvre de solutions partielles.

Des acteurs peu scrupuleux vont pouvoir pendant 6 mois supplémentaires profiter de l'aubaine des aides financières (MaPrimeRenov' et les Certificats d'Économies d'Energie) pour vendre des PAC sous couvert de subventions pouvant atteindre 9 000 € avec une dépose de chaudière fuel ou gaz, sans égard de la cohérence globale de la rénovation ou pour les besoins réels des habitations.


Les risques d'une approche fragmentée

L'installation précipitée d'une PAC, sans une réflexion globale sur l'isolation et l'efficacité énergétique du logement, entraîne de nombreuses déceptions :

  • Des systèmes surdimensionnés,

  • Des cycles de chauffage inefficaces,

  • Une usure prématurée

Plus grave encore, cela peut compromettre l'efficacité de futurs travaux d'isolation, rendant l'investissement initial moins rentable qu'espéré.



L'opportunité d'une rénovation globale

Pourtant, l'annonce gouvernementale cache une opportunité en OR pour ceux prêts à adopter une vision plus holistique de la rénovation énergétique :

  • Travaux d'isolation,

  • En parallèle, installation de systèmes de chauffage efficaces,

  • Sans oublier le système de ventilation souvent la dernière roue du carrosse

Une rénovation globale vous offre un potentiel de transformation profonde pour les logements énergivores avec un montant d'aide décuplé pouvant atteindre 90% du montant des travaux HT sur l'ensemble du projet. On dépasse donc les 9 000 € !!!


Discutons ensemble de votre projet pour maximiser les aides disponibles et éviter les pièges courants.


L'isolation réintroduite

La réintroduction de l'isolation sans obligation d'installer un système de chauffage pour décarboner l'énergie est une belle opportunité pour les propriétaires ayant changer le système de chauffage sans avoir réaliser de travaux d'isolation.

Cette modification est ouverte uniquement entre le 14 mai et le 31 décembre 2024. L'isolation joue un rôle fondamental dans la réduction de la demande énergétique d'un logement, et sa combinaison avec des systèmes de chauffage efficaces comme les PAC peut transformer radicalement la performance énergétique d'une habitation.


Nouvelle condition pour la ventilation double flux

Pour limiter les fraudes des éco délinquants avec une installation à 1 €uro, l'ANAH a décidé de réserver l'aide pour l'installation VMC double flux uniquement aux projets qui intègrent une isolation.


Comment faire une rénovation énergétique performante ?

Pour les propriétaires envisageant de tirer parti des aides à la rénovation énergétique, une approche méthodique est cruciale. Voici quelques étapes clés à suivre :

Stratégie de rénovation énergétique

Cette étape permet de faire un 1er jet des travaux à réaliser. Nous le réalisons avec une évaluation énergétique, un préchiffrage des travaux sans oublier l'approche financière avec l'ensemble des aides mobilisables pour avoir dès cette étape une idée du montant du reste à charge et de son financement.

Consultation artisans locaux

Le recours à des entreprises locales RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) est indispensables pour avoir des préconisations de qualité, des tarifs attractifs, une grande réactivité y compris en cas de SAV ou de besoin ajuster la mise en service.

Audit énergétique

L'audit énergétique réalisé par un professionnel RGE permet de valider les préconisations, les solutions techniques proposées par les artisans.

Mon accompagnateur Renov (MAR)

Dans le cadre du parcours accompagné de MaPrimeRenov' il est nécessaire de retenir un MAR agrée par l'ANAH. Là aussi il est nécessaire de recourir à un intervenant local pour faciliter les échanges et les visites en cours de chantier pour répondre à vos questions et vous assistez dans le formalisme de la phase de réception de chantier.


Pour avancer sereinement sur votre projet, se faire accompagner par des personnes de confiance est indispensable


Les mesures gouvernementales récentes vous offrent une fenêtre d'opportunité importante pour les propriétaires de passoires énergétiques désireux d'améliorer l'efficacité énergétique de leur logement.

Cette opportunité vient avec son lot de défis et nécessite une approche réfléchie.

Une planification minutieuse, l'engagement de professionnels compétents et une compréhension approfondie des aides disponibles sont essentiels pour transformer ces défis en succès.

Les propriétaires qui abordent leurs projets de rénovation énergétique avec un esprit d'ouverture, armés des bonnes informations et du bon soutien, peuvent réaliser des améliorations significatives qui bénéficieront à leur confort, à leur portefeuille et à l'environnement.



173 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page